Numéros d'appel :

Depuis la France : 03 90 29 48 18
Depuis l'étranger : +33 390 29 48 18
Du lundi au jeudi : 8 h - 17 h 30
Vendredi : 8 h - 17 h

Vous avez des questions ?

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Depuis la France : 03 90 29 48 18
Depuis l'étranger : +33 390 29 48 18
E-mail : info-fr@trotec.com

Expertise précise de la qualité de l’air ambiant

BQ16 évalue les concentrations de formaldéhyde et de VOC

Le formaldéhyde (CH2O) et les composés organiques volatils (COV) sont, à coup sûr, parmi les groupes de substances les plus fréquentes et simultanément les plus dangereuses en ce qui concerne l’exposition à l’air ambiant.

Que ce soir dans l’appartement privé, au bureau, au poste de travail ou dans les institutions publiques, les écoles ou les garderies d’enfants : Il est impossible de sentir ou de goûter la pollution de l’air ambiant avec ses matières, mais il est possible de la mesurer de manière fiable. Avec le nouveau détecteur HCHO/TVOC BQ16 de Trotec.

L’utilisation du BQ16 est on ne peut plus simple : une fois mis en marche, l’appareil de mesure détermine automatiquement les concentrations de CH2O et COVT en temps réel dans l’air ambiant. Le BQ16 détecte la moindre concentration à partir de 0,01 ppm ou 0,01 mg/m³. Comme le législateur définit les valeurs limites en mg/m³ ou en ppm (parts per million), le BQ16 a été conçu dès le début de telle sorte que tous les résultats de mesure puissent s’afficher au choix en mg/m³ ou en ppm par une pression de touche.

Les deux valeurs sont affichées simultanément sur l’écran bien lisible et rétroéclairable du BQ16. Grâce aux fonctions intégrées MIN, MAX et HOLD, les valeurs mesurées, la plus élevée ou la plus basse, s’affichent à tout moment pendant la mesure et il est possible de maintenir la valeur actuelle, si nécessaire. Afin d’économiser les piles, cet appareil de mesure bien pratique est en outre équipé d’un arrêt automatique.

Avantages pratiques :

  • Développement, design, production : 100 % Trotec
  • Détermination des valeurs de mesure en ppm ou en mg/m³
  • Double affichage en temps réel pour le CH2O et les COVT
  • Fonction MAX, MIN et Hold
  • Écran à rétroéclairage
  • Arrêt automatique
  • Design industriel allemand optimisé pour l’usage professionnel – modèle déposé

Pour quelle raison le formaldéhyde et le mélange de substances polluantes en suspension dans l’air sont-ils si dangereux ?

Personne ne devrait être malade à cause d’un nouvel appartement, des nouveaux meubles ou d’une nouvelle auto. Mais malheureusement, nombreux sont les matériaux modernes dans lesquels se cachent du formaldéhyde dangereux et un grand nombre de composés organiques volatils. Le BQ16 aide à saisir précisément les risques de façon sûre que ce soit dans vos propres locaux et au travail, dans la voiture ou bien encore directement dans les magasins, par exemple lorsque vous achetez des meubles ou des matériaux de construction.

Organismes publics, écoles et garderie d’enfants
Nouvelle voiture
Matériau de construction
Poste de travail
  • Formol, méthanal ou formaldéhyde en langage populaire, est une matière première chimique pour un bon nombre de produits industriels comme les peintures ou les vernis ou encore les conservateurs, les colles et les liants. De nombreux matériaux contenant du formaldéhyde, comme le bois, les revêtements de sol ou les textiles peuvent provoquer de façon encore durable une contamination de l’air respirable par dégazage à l’intérieur des locaux fermés. En raison de sa toxicité particulière, le formaldéhyde a été placé dans la classe de risque 1 B « probablement cancérogène pour l’homme » selon le règlement européen sur les substances chimiques (CLP).

    Selon les valeurs indicatives de l’Office allemand de l’environnement, une concentration de 0,1 mg de formaldéhyde par mètre cubique d’air ambiant intérieur ne devrait pas être dépassée, même brièvement !

  • Les mélanges de polluants atmosphériques (COV/COVT) sont des substances chimiques qui s’évaporent dans l’atmosphère déjà à basse température – c’est-à-dire qu’elles se dissipent à l’état gazeux et polluent ainsi l’air. C’est pour cela qu’elles sont appelées « composants organiques volatils » (volatile organic compounds) et mesurées sous la forme d’une valeur totale COVT (ou TVOC = total volatile organic compounds). De nombreuses sources de COV se trouvent à l’intérieur, par exemple les revêtements de sol, les peintures et les vernis, les joints et les colles, les meubles et les tapis. Les intérieurs contaminés par les COV peuvent causer des maladies. Dans ce contexte, on parle de « Sick Building Syndrome » ou syndrome du bâtiment malsain (SBM).

    Selon l’Office allemand de l’environnement, les locaux destinés à un séjour de longue durée ne devraient pas être affectés d’une valeur de COVT dépassant durablement les 1 à 3 mg/m³ .

Social