Humidificateurs à ultrasons Trotec de la série B-E
Home Comfort

Vous avez des questions ?

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Tél. : +32 11 393270
  1. Produits et services
  2. Produits ‑ HomeComfort
  3. Humidification
  4. Humidificateurs à ultrasons

Humidificateurs à ultrasons

Humidification de l’air par ultrasons

La mise en œuvre d’humidificateurs assure des valeurs d’humidité optimales dans les pièces et peut ainsi aider à prévenir les rhumes, les irritations oculaires et les peaux sèches. Mais comment se fait-il que l’humidité puisse arriver dans l’air au moyen d’ultrasons ?

Contrairement aux évaporateurs à froid ou aux humidificateurs rotatifs, dans lesquels l’air sec est humidifié par soufflage à travers un filtre non-tissé enrichi d’eau, les humidificateurs à ultrasons génèrent directement à partir de l’eau un brouillard ultra-fin, d’où leur dénomination courante de nébulisateurs.

Les ultrasons – inaudibles mais incroyablement efficaces

L’eau est pratiquement incompressible et peut donc très mal absorber la pression. C’est quelque chose que vous connaissez peut-être, à l’exemple du verre d’eau posé sur un haut-parleur. Dès que vous augmentez le volume, des vagues se forment à la surface de l’eau. Celle-ci « danse » pour ainsi dire au rythme de la musique et reconstitue les sons sous forme de vagues. Plus un son est haut, plus sa fréquence est élevée et les vagues sont proches. C’est ce principe que les humidificateurs à ultrasons mettent à profit. Pour l’humidification à ultrasons, un convertisseur piézoélectrique convertit l’énergie électrique en énergie mécanique. Au moyen d’un son haute fréquence, un oscillateur intégré au réservoir d’eau génère de forts chocs de pression qui entraînent la formation de microscopiques bulles d’air (cavitation). Les ondes de choc déclenchées en même temps envoient ces bulles à la surface où elles génèrent une colonne d’eau au-dessus de l’oscillateur. En éclatant, les minuscules bulles créent à la surface de la colonne des gouttelettes de brouillard extrêmement fines, d’un diamètre d’environ 1 µm, qui sont absorbées particulièrement vite par l’air ambiant.

L’ensemble du processus se répète à une vitesse inimaginable. Avec environ 1,8 mégahertz, la fréquence du son se trouve dans le domaine ultrasonique (d’où le nom du procédé) et donc en-dehors de la zone audible pour l’homme : il s’agit donc pour notre ouïe d’un processus agréablement silencieux. Par contre, l’eau se trouve passablement secouée, puisque 1,8 MHz signifie que 1,8 millions de cycles d’oscillation sont transmis à l’eau – par seconde ! Ceci entraîne la formation massive de minuscules cavités à la surface de l’eau et à la libération permanente de gouttelettes de brouillard ultra-fines.

Une humidification propre de l’air : tout est une question d’hygiène

Les sticks SecoSan : jusqu’à 6 mois de protection longue-durée contre la prolifération des germes, des algues, des moisissures et des bactéries

La technologie des ultrasons a fait ses preuves et elle est mise en œuvre avec succès depuis des années dans les applications les plus diverses, lorsque l’humidité ambiante doit être régulée avec précision et à faible coût. Les humidificateurs à ultrasons se voient régulièrement reproché d’être peu hygiéniques et de favoriser la formation de germes dans le réservoir d'eau, lesquelles peuvent se répandre à travers le brouillard. Il est de fait que la stagnation d’eau dans un réservoir entraîne toujours la formation de germes. Dans cette mesure, l’eau contenue dans le réservoir de n’importe quel appareil a tendance, en cas de maintenance et d’entretien insuffisants, à voir proliférer les bactéries, indépendamment de la technologie utilisée pour l’humidification.

Toutefois, le processus utilisé dans les humidificateurs à ultrasons requiert plus de discipline en ce qui concerne l’hygiène. En effet, dans ce cas, l’eau ne s’évapore pas en laissant derrière elle les germes éventuels dans le réservoir, mais les ultrasons la transforment directement en un brouillard qui passe dans l’air. Bien que les ultrasons eux-mêmes tuent les bactéries et les germes, il est donc nécessaire, afin d’assurer la fonctionnalité durable de tels appareils en cas d’utilisation quotidienne, de les nettoyer régulièrement et consciencieusement conformément aux instructions du fabricant. Il faut en tout cas éviter que de l’eau ne séjourne dans le réservoir de l’appareil pendant des périodes prolongées.

Pour qu’un humidificateur à ultrasons puisse fonctionner de manière hygiénique, il convient de déminéraliser l’eau et, à l’idéal, de la désinfecter avant l’usage. Certains appareils disposent à cette fin de projecteurs UV intégrés. Alternativement, on peut placer un stick Secosan dans le réservoir d’eau de l’humidificateur à ultrasons pour une protection à long terme contre les germes et la prolifération des bactéries. Lors de l’ajout d’eau supplémentaire, le stick peut rester simplement dans le réservoir où il demeure actif pendant six mois.

De l’eau du robinet fraîchement bouillie peut être employée

Une alternative au stick Secosan consiste à utiliser, pour l’humidification, de l’eau du robinet bouillie et refroidie à température ambiante ou de l’eau stérilisée et déminéralisée et de la renouveler quotidiennement.

La véritable « eau distillée » convient parfaitement à l’utilisation avec un humidificateur à ultrasons car une procédure de distillation a permis de la libérer pratiquement de tous sels, substances organiques, micro-organismes et autres impuretés. Elle va ainsi au mieux dans le sens d’une hygiène optimale.

Toutefois, la véritable eau distillée – obtenue par distillation – est de plus en plus difficile à trouver, car elle est entretemps produite moins cher au moyen d’échangeurs d’ions. Cette eau obtenue par ionisation d’eau déminéralisée a beau être souvent dénommée à tort « eau distillée » et proposée pour les fers à repasser ou les batteries, elle n’est pas obligatoirement dépourvue de germes tant que la mention « pour usage médical » n’est pas expressément apposée sur l’emballage.

À la place, le mieux est d’utiliser chaque jour une nouvelle eau du robinet bouillie. Cela vous évite d’acheter de l’eau distillée, qui est chère, et c’est largement suffisant sur le plan de l’hygiène. Non seulement le fait de faire bouillir l’eau tue pratiquement tous les micro-organismes et les germes contenus dans l’eau, mais la dureté de l’eau est également diminuée, ce qui réduit de manière significative les dépôts de calcaire aux alentours immédiats de l’appareil, même si une cartouche adoucissante est déjà installée.

Qualité certifiée Intertek


Les humidificateurs à ultrasons de la série B-E vous sont livrés avec certificat, une garantie de qualité, de sécurité et de fonctionnalité : avec la qualité de marque Trotec, vous misez sur la sécurité tous azimuts.

Un air agréable à respirer – en option avec un parfum stimulant

Des essences aromatiques pour parfumer l’air ambiant

Certains humidificateurs à ultrasons sont équipés en supplément d’un diffuseur de parfum. De tels modèles recèlent en fait deux appareils en un seul : un humidificateur et un diffuseur de parfum. Un réservoir à essences parfumées peut être rempli d’une huile aromatique de votre choix, vivifiante ou calmante. Le diffuseur de parfum commutable pulvérise cette essence sous forme de micro-particules qui se répartissent de façon homogène dans la pièce. Il est ainsi prédisposé pour l’aromathérapie afin d’activer naturellement le pouvoir guérisseur de l’être humain. Les arômes parfumées des huiles essentielles ont un effet direct sur notre bien-être et peuvent nous soulager en cas de stress, de mauvaise humeur et même de problèmes de sommeil. Et pour que cet agréable climat ambiant puisse être apprécié avec tous les sens, certains humidificateurs à ultrasons possèdent en plus un éclairage à LED commutable, pour ainsi dire une sorte de « wellness pour les yeux ».


 Équipement de série

 disponible en option

 non disponible