1. Produits et services
  2. Produits ‑ HighPerformance
  3. Solutions pour la protection contre l’infection
  4. Programme de protection pour les écoles

« Papa, quand est-ce qu’il y a de nouveau école ? »

... entendre une telle question de la bouche de nos enfants, aucun parent n’y aurait jamais cru il y a un an.

Pas d’école, ça voulait dire vacances, jeux et décontraction. Depuis Corona, tout a changé. Pour nos enfants, pour les parents, pour le corps enseignant, pour toute la vie scolaire, la situation à la maison, les heures de jeu et les rencontres avec les copains et les copines. Normal, c’était hier. Notre quotidien est devenu tout autre. Mais l’envie du retour à la normalité est toujours là. Surtout chez nos enfants. Pouvoir retourner à l’école, s’asseoir à sa place habituelle à côté de Marcel ou de Dominique. Bavarder et apprendre. Se défouler et travailler en silence. Ce sont surtout les élèves du primaire qui vivent des expériences peu appropriées pour leur âge et leurs besoins. 

Avec cartable et masque.

Les élèves en première année du primaire ne connaissent pas d’autre situation à l’école. Les photos du premier jour montrent les enfants masqués. Dans 30 ans, dans les « réunions d’anciens », ces enfants devenus adultes devront deviner que se cachait derrière ce masque blanc avec les points rouges. Éva ou Rita? Les rapports entre les élèves sont marqués par les nouvelles priorités et les nouvelles règles qui laisseront des traces durables sur leurs expériences et leurs souvenirs. Qui iront peut-être même jusqu’à changer les comportements et redéfinir les compétences sociales.

Mon voisin, ma voisine...

Les enfants ont besoin d’être proches de quelqu’un. Surtout quand ils arrivent dans un nouvel environnement dans lequel ils veulent et doivent tout découvrir. Impossible, maintenant, avec Corona. Ce qui est à l’ordre du jour, c’est la distanciation. Et la marge de manœuvre des enseignants est sensiblement limitée. Instituteurs et institutrices n’ont plus qu’un minimum d’expressions du visage et de possibilités de contact à leur disposition pour aider aux premiers pas de lecture, d’écriture et de calcul.

De nouvelles règles. La vieille école.

Il va de soi que les conditions dans les locaux ne changent pas d’un jour sur l’autre, même en période de pandémie. Il faut se plier aux circonstances locales et s’efforcer de faire les bons choix. Les distances et les voies de circulation ont été calculées et affichées – au centimètre près. Dans tout le pays. Dans toutes les écoles et pour toutes les formes d’enseignement. Pourtant, nous ne devons pas oublier que nous avons affaire à des enfants. Les règles doivent être apprises, essayées et répétées. Encore un processus qui demande du temps. Le comportement – surtout celui des enfants – ne change pas juste parce que des virus invisibles représentent des risques dans la salle de classe. Les virus, ils ne peuvent ni les voir, ni les toucher, et on a bien du mal à les leur décrire. Pour les enfants du primaire, c’est un danger qui n’est pas toujours présent et qui, par conséquent, ne détermine pas constamment leur comportement.

De A comme algèbre à Z comme zoologie.

En d’autres termes : de 8 heures jusqu’à la fin des cours, nos enfants portent des masques. Les masques protègent et c’est raisonnable. Mais ils changent aussi la vision du monde, la communication avec les autres et, comme des études actuelles le démontrent, ils ne contribuent pas toujours à une bonne concentration de la part des enfants. On pince et on tire, on corrige la position, et, en hiver, certains masques ont tendance à s’humidifier à l’intérieur et à gêner la respiration. Oui, les masques font partie de notre programme de sécurité. Mais ils changent aussi nos interactions sociales. Les représentants des élèves, eux aussi, ont exprimé leur compréhension pour l’obligation du masque en cours, tout en indiquant, en se référant à leur expérience personnelle, que « l’obligation de porter le masque pendant les cours n’est pas sans entraîner des difficultés de concentration et des problèmes de communication »..

Un bonnet sur la tête. On aère.

Il va faire froid. Dans les salles de classe. Recommandé : une aération toutes les 20 minutes et pendant chaque pause. Pour bien aérer, il convient d’ouvrir en grand toutes les fenêtres – une véritable « aération de choc ». Une fenêtre entrebâillée ne suffit pas. Le mieux serait une aération transversale, c’est-à-dire la création d’un courant d’air. Entretemps, les politiciens conseillent aux élèves : « habillez-vous chaudement. ou alors prenez des pulls épais avec vous pour les cours. » Les règles d’aération sont difficiles à suivre, les rhumes sont programmés et le tout est aussi « bon » pour la concentration que pour la facture d’électricité de l’école.

Protéger la vie.

Respecter les distances. Porter le masque. Réduire les contacts sociaux. Et, bien sûr, s’en tenir aux mesures d’hygiène. Autant de règles que les enfants, eux aussi, sont tenus de suivre. Mais c’est bien plus difficile pour les enfants et les adolescents que pour les personnes âgées avec leur plus grande expérience de la vie. Des chercheurs britanniques, ainsi qu’une étude dirigée par le professeur Wieland à la polyclinique pédiatrique de l’université de Leipzig, constatent « une diminution générale de la qualité de vie chez les enfants et les adolescents ». Cet effet n’est pas sans corrélation avec la position sociale et les revenus des parents. Que signifient ces observations ? Il ne s’agit pas uniquement de notre santé, mais aussi des conséquences sociales et psychiques qu’une pandémie telle que Corona peut avoir. Nous devons garder un œil sur celles-ci et essayer de les limiter autant que possible.

4 composants. 4 fois la sécurité. 4 bonnes raisons pour une salle de classe presque normale.

Vers les parois de séparation

Parois de séparation acryliques

Mobiles ou stationnaires, nos parois de séparation avec cadre anti-aérosols offrent une protection unique en son genre contre les gouttelettes et les aérosols.

Vers les parois de séparation

Vers les purificateurs d’air hautes performances

Les purificateurs d’air hautes performances

Les purificateurs d’air mobiles à l’efficacité contre le coronavirus scientifiquement confirmée.
Made in Germany – par le leader du marché.

Vers les purificateurs d’air

Vers les masques

Masques chirurgicaux

Masques chirurgicaux jetables haut de gamme pour la protection contre les gouttelettes et les aérosols. Made in Germany et capacité de filtrage contrôlée.

Vers les masques

Vers le moniteur de la qualité de l’air BQ30

Indicateur tricolore de CO2

Quand faut-il faut aérer ? Les moniteurs de la qualité de l’air permettent de détecter une concentration trop élevée de CO2, de poussières fines ou de particules d’aérosol dans l’air ambiant.

Vers le moniteur de la qualité de l’air BQ30

Comme vous voyez. Vous ne voyez rien.

La transparence et le cadre de protection anti-aérosols des parois de séparation redonnent un peu de normalité aux heures de classe. Les parois de séparation ont un cadre de protection anti-aérosols. Celui-ci empêche la propagation rapide des aérosols. Même si l’on peut loucher sur la feuille de son voisin de table pendant le contrôle de maths, parce qu’il est tout près, il ne peut rien se passer. Le cadre de protection retient les aérosols et les particules humides. La classe sans le masque. Mais surtout le retour d’un peu d’humanité dans la vie scolaire de tous les jours.  Un sourire, un coup d’œil encourageant, une mine sévère... Des signaux dont nous avons besoin pour communiquer et qui sont surtout importants pour les enfants.

En savoir plus…

Moins 10 °C dehors. Dans la classe, un climat de bien-être.

Grâce au purificateur d'air hautes performances TAC V+, c’est possible. Les fenêtres restent fermées. L’air est débarrassé des aérosols d’une manière plus efficace que ne le pourraient les fenêtres ouvertes. Plus besoin de la procédure compliquée d’ouverture des fenêtres et d’aération toutes les 20 minutes. La consommation d’énergie n’augmente pas. L’air est purifié d’une façon fiable qui ne dépend pas des températures à l’extérieur et à l’intérieur. Sans compter que le TAC V+ est très silencieux alors que les fenêtres ouvertes ont souvent la bonne habitude, outre l’air, de laisser entrer les bruits de la rue. De nombreux arguments en faveur du TAC V+. Efficacité, continuité, prédictibilité, minimisation des coûts énergétiques, résultats scientifiquement attestés dans la lutte contre le risque d’infection. Et, accessoirement, sans que personne n’ait besoin d’avoir froid. Voilà comment les maths peuvent devenir un plaisir, même en hiver.

En savoir plus…

Permission de se promener.

Mais uniquement avec masque. Le troisième partenaire pour la sécurité, dans le programme Trotec pour les écoles, c’est le masque chirurgical haut de gamme. Dès que l’élève ou l’enseignant quitte la zone protégée par les parois de séparation transparentes avec cadre de protection anti-aérosols, il lui faut mettre le masque. Et là, pas question de pinailler, il convient que des masques de qualité soient mis à la disposition des écoles. Voilà comment l’enseignement peut fonctionner avec un maximum de normalité et un minimum de règles.

En savoir plus…

Aération régulière et indicateur tricolore de CO₂

Aération régulière et indicateur tricolore de CO2

En plus de la purification permanente de l’air, les personnes présentes dans la pièce sont tenues, à partir d’un taux de CO2 de 1 000 ppm, d’ouvrir les fenêtres de la classe pour une aération « choc ». Bien que cela ne soit pas absolument nécessaire pour réduire la concentration en aérosols, grâce à la mise en œuvre de purificateurs d’air, cela permet cependant d’éviter des taux de CO2 trop élevés dans la pièce, ceux-ci risquant d’entraîner une baisse du bien-être et des capacités de concentration. La surveillance du taux de CO2 peut être effectuée (en fonction du nombre de personnes présentes dans la pièce) au besoin avec le moniteur de la qualité de l’air BQ30.

4 partenaires pour la sécurité de nos enfants.

  • Les parois de séparation transparentes avec cadre de protection anti-aérosols.

    Elles préviennent le risque d’infection directe par les particules d’aérosol et rendent pratiquement inutile le port du masque en salle de classe

  • Le purificateur d’air TAC V+.

    Réduction au minimum, efficace et fiable, du risque d’infection indirecte. Raisonnable au plan énergétique et bon contre le froid dans les salles de classe.

  • Les masques de protection.

    Dès que l’on quitte les zones sécurisées, sur le chemin de la récréation, pour changer de salle – le masque chirurgical, c’est la sécurité.

  • Les indicateurs tricolores de CO2.

    Quand faut-il de nouveau aérer ? Les moniteurs de la qualité de l’air indiquent une concentration trop élevée de CO2, de poussières fines ou de particules d’aérosol dans l’air ambiant.

    Vous trouverez ici des programmes de protection, scientifiquement éprouvés, pour les écoles et les établissements d’enseignement :

En savoir plus…

Protection contre l’infection dans les écoles et les établissements d’enseignement

Toutes les informations dans le « Guide pratique de la sécurité à l’école »

Le « Guide pratique de la sécurité à l’école », disponible en PDF, vous permet de constater qu’il est relativement simple de réaliser un programme d’hygiène sûr dans le domaine scolaire. Le guide pratique montre comment réaliser le programme d’hygiène recommandé par le Professeur Christian Kähler pour les écoles, rassemble des faits scientifiquement établis concernant les risques de contagion en classe ainsi que les solutions techniques permettant de réduire à un minimum le risque d’infection pendant les cours. Téléchargez le PDF ici :

Vers le guide pratique de la sécurité à l’école

Principe de fonctionnement de la paroi de séparation acrylique avec cadre de protection anti-aérosols

Le cadre de protection anti-aérosols de la paroi acrylique de Trotec fait en sorte que le flux de particules d’aérosol forme un tourbillon à proximité du bord. De ce fait, les aérosols restent plus longtemps près de la personne infectée et s’y mélangent à l’air avant d’être diluées et finalement filtrées par le purificateur d’air. Dans le cas d’une paroi SANS cadre, les particules d’aérosol qui arrivent sur la paroi acrylique dépassent les bords de la plaque presque sans être freinées. Les particules d’aérosol potentiellement infectieuses peuvent ainsi se diffuser en direction de la rangée de tables voisine.

Courte présentation : un programme scientifique de protection pour les écoles

Le Professeur Kähler montre, dans cette vidéo, la manière dont les salles de classe doivent être disposées et équipées afin de minimiser le risque d’infection directe et indirecte au SRAS-CoV-2.

La ville d'Illkirch Graffenstaden teste des purificateurs d'air nouvelle génération contre le Covid

La cantine scolaire de la ville d’Illkirch-Graffenstaden s’équipe de purificateurs d’air dernière génération. Ils sont actuellement en test. Le but est d’empêcher toute transmission de Covid, lorsque les élèves retirent leurs masques pour manger. Leur usage pourrait se généraliser.

Trotec/89