Purificateur d'air, climatiseur ou ventilateur ?
  1. Applications
  2. Purification de l’air poussière – virus
  3. Des climatiseurs ? Des ventilateurs ? Non ! Des purificateurs d'air !

Autres couleurs également disponibles en option

Le TAC V+ standard est disponible en jaune mais peut être également commandé en gris basalte, blanc ou bronze et existe en version inox.

Autres couleurs également disponibles en option

Que ce soit pour l’achat ou la location : Trotec fournit le purificateur d’air qui convient

Que vous souhaitiez louer à court terme un purificateur d’air intensif ou que vous préfériez l’acheter pour une mise en œuvre de longue durée, les appareils et les filtres adaptés sont disponibles à tout moment du stock chez Trotec. De même, notre équipe de conseillers spécialisés vous conseille pour intégrer les appareils dans votre système de climatisation existant.

Achat : Si vous avez des questions, contactez-nous, par courriel à l’adresse info@trotec.de ou par téléphone au +49 2452 962-400. Location : Adressez-vous directement à notre centre de location TKL, par courriel à l’adresse info@tkl-rent.net ou par téléphone au +49 2452 962-160.

Des climatiseurs ? Des ventilateurs ? Non ! Des purificateurs d'air !

Quels sont les appareils qui protègent vraiment contre les nuages d’aérosols virulents dans l’air ambiant ?

Quel rapport y-a-t-il entre le coronavirus et l’air ambiant ?

Est-ce que les ventilateurs ou les climatiseurs augmentent encore la répartition des gouttelettes et des aérosols infectieux dans la pièce ?

En période de Corona, rien de tel que les rumeurs, les contre-vérités et les recommandations en matière de climatiseurs et de purificateurs d’air pour se répandre dangereusement, comme une traînée de poudre, dans les médias sociaux. On met en garde contre les climatiseurs comme étant des distributeurs de virus. On vante les vertus des simples ventilateurs pour lutter contre les aérosols infectieux. Que la fenêtre soit ouverte ou fermée, peu importe. Où est la vérité ? Que faut-il savoir en rapport avec le coronavirus en ce qui concerne les climatiseurs et les ventilateurs ?

Quel rapport y-a-t-il entre le coronavirus et l’air ambiant ?

Les virologues sont d’accord sur un point : Le coronavirus se propage en premier lieu par la respiration et pour une petite partie seulement par gouttelettes et par contact. La respiration par la bouche et le simple fait de parler expulsent en une sorte de brouillard des milliers d’aérosols (de minuscules particules de salive) dans l’air environnant.

Ces particules invisibles à l’œil nu volent plus loin que la distance de sécurité recommandée de 1,5 à 2 mètres et peuvent flotter plusieurs heures dans l’air ambiant. Si une personne est infectée, des virus ou des bactéries adhèrent à ces particules flottantes. Lors de l’inspiration de ces aérosols infectieux, les virus pénètrent profondément dans les voies respiratoires, jusqu’aux alvéoles pulmonaires.

Une protection contre les aérosols est offerte, dans les locaux fermés, par les masques respiratoires avec filtres à particules et les purificateurs d'air intensifs tels que le TAC V+ de Trotec. Les simples masques de protection, par contre, ne protègent pas contre l’inhalation des aérosols infectieux. Ces masques ne retiennent que les gouttelettes grossières.

L’air est-il aussi dangereux à l’extérieur qu’à l’intérieur ?

À l’air libre, les déplacements naturels de l’air assurent une répartition et une dilution des aérosols expulsés lorsque l’on parle. Le risque de respirer des virus propagés par d’autres personnes lorqu’elles parlent est donc plutôt faible. Par contre, dans les locaux fermés dans lesquels l’air ne se renouvelle pas, la concentration d’aérosols dans l’air ambiant augmente en fonction du nombre de personnes. Les nuages d’aérosols flottent dans l’air sans se diluer et le risque d’inhaler des virus infectieux par voie aérienne est relativement élevé.

Quel est l’effet d’un climatiseur en fonctionnement sur le risque d’infection ?

Les climatiseurs dits à recyclage de l’air refroidissent l’air ambiant présent dans la pièce, mais il n’y a pas d’alimentation en air frais venant de l’extérieur. De plus, les climatiseurs courants du commerce ne disposent pas d’un filtre spécial HEPA, alors que le purificateur d'air TAC V+ ou le TES 200 sont équipés d’un filtre HEPA H14 qui leur permet de filtrer les virus et les bactéries flottant dans l’air. Les virus présents dans l’air ambiant sont répartis dans toute la pièce par le flux d’air – d’où le surnom de « distributeurs de virus ».

  • Un climatiseur à recyclage de l’air ne protège donc en rien contre les virus comme le corona ou l’influenza. Les nuages d’aérosols ne sont ni dilués ni filtrés.
  • L’air soufflé par le climatiseur répartit les aérosols infectieux jusque dans le dernier recoin de la pièce, où ils peuvent être inspirés malgré le respect de la distanciation sociale.
Quel est l’effet d’un climatiseur en fonctionnement sur le risque d’infection ?
Est-ce qu’un ventilateur protège de la contagion, la fenêtre étant ouverte ?

Est-ce qu’un ventilateur protège de la contagion, la fenêtre étant ouverte ?

Certains virologues recommandent de placer un ventilateur devant la fenêtre ouverte afin de chasser ainsi l’air chargé en germes vers l’extérieur.

En théorie, c’est correct. Le flux d'air généré par le ventilateur aspire l’air de la pièce et rejette les virus par la fenêtre vers l’extérieur. Mais dans la pratique, cela s’avère peu réaliste. Une fenêtre ouverte avec un ventilateur en marche peut sembler être une solution en été.

Mais que fait-on en hiver lorsque la température extérieure descend en-dessous de zéro ? Ou comment peut-on travailler détendu au bureau alors que les bruits de la rue entrent à flots par la fenêtre ouverte ? Impossible aussi de mettre en œuvre cette recommandation dans les maisons de repos ou de retraite. Les personnes âgées ont un besoin renforcé de chaleur. Une fenêtre ouverte peut avoir des conséquences désastreuses.

  • Un ventilateur à la fenêtre ouverte réduit effectivement le risque d’infection. La cause en est l’effet de dilution lié au vent frais apporté par l’air extérieur.
  • Toutefois, cette protection contre l’infection est limitée et ne peut pas être appliquée à la saison froide ni en présence de personnes âgées.
  • Et lorsque les mêmes températures règnent à l’extérieur et à l’intérieur, l’aération seule ne permet pas de faire entrer de l’air vers l’intérieur.

Est-ce qu’un ventilateur protège de la contagion, la fenêtre étant fermée ?

Dans les locaux fermés, un ventilateur offre la même protection contre l’infection qu’un climatiseur à recyclage de l’air. C’est-à-dire : aucune ! Sans alimentation en air frais extérieur, l’air ambiant est simplement déplacé, mais pas dilué. Sans compter que les ventilateurs ne filtrent en aucune manière.

  • Dans une pièce fermée, un ventilateur ne protège donc pas contre le coronavirus. Les nuages d’aérosols ne sont ni dilués ni filtrés.
  • Au contraire ! L’air soufflé par le ventilateur répartit les aérosols infectieux jusque dans le dernier recoin de la pièce, où ils peuvent être inspirés malgré le respect de la distanciation sociale.

Dans quelle mesure une ventilation transversale protège-t-elle de la contagion ?

Une ventilation transversale entraîne toujours un renouvellement de l’air. L’air ambiant chargé en germes s’échappe vers l’extérieur et de l’air frais entre dans la pièce. Toutefois ce type d’aération n’est pas sans risque. Là où il y a beaucoup de monde, dans les bureaux et les restaurants en particulier, les aérosols infectieux traversent toute la pièce avant d’être évacués par la fenêtre vers l’extérieur. Les personnes qui se trouvent dans le flux d’air sont obligées de respirer ces aérosols.

Est-ce qu’un ventilateur protège de la contagion, la fenêtre étant fermée ?
Seul un purificateur d'air intensif comme le TAC V+, avec filtrage HEPA et débit d’air élevé, offre une protection efficace contre les virus de l’air ambiant

Seul un purificateur d'air intensif comme le TAC V+, avec filtrage HEPA et débit d’air élevé, offre une protection efficace contre les virus de l’air ambiant

Le purificateur d'air mobile TAC V+ nettoie l’air ambiant d’une manière tout aussi efficace qu’on ne le trouve par ailleurs que dans les salles d’opérations des hôpitaux si sensibles au plan de l’hygiène.

Ceci est rendu possible grâce à un débit d’air élevé ainsi qu’au filtre à virus HEPA H14 très innovant. L’air ambiant est aspiré à hauteur du sol, libéré des bactéries et des virus par le filtre HEPA et restitué à la pièce sous forme d’air exempt de germes.

En fonction du volume de la pièce, l’air ambiant est brassé et purifié jusqu’à 20 fois par heure. De ce fait, les nouveaux nuages d’aérosols apparaissant à hauteur de tête sont immédiatement dilués dans des quantités d’air purifié tellement grandes que la charge en virus et ainsi le risque d’infection sont réduits de façon significative.

Sans installation ni raccordement compliqué. Il suffit de le brancher pour assurer immédiatement un maximum de protection contre l’infection.


La purification intensive de l’air protège le personnel et les patients

Maintenir l’air ambiant libre de germes et de virus, c’est aussi minimiser le risque de contagion par voie aérienne. C’est précisément dans ce but que les purificateurs d'air intensifs de Trotec, comme le TAC V+, ont été développés, car ils réduisent efficacement et vite la durée de maintien et l’intensité des nuages d’aérosols et de particules flottantes dans les locaux fermés, créant ainsi, pour les patients comme pour le personnel, un espace où le risque d’infection est fortement réduit.

Là où il est installé, le purificateur d'air mobile TAC V+ crée une « Clean Zone Area » dotée d’un air pur, propre et filtré aux virus. Dans cette zone, l’air ambiant reste pratiquement exempt de germes et de virus, car le TAC V+ permet l’aspiration d’un grand volume d’air ambiant pollué suivie d’un filtrage HEPA H14 efficace et un brassage, réglable en toute souplesse, de l’air de la zone filtré aux virus et libéré des particules d’aérosol.

Efficace contre les bactéries et les conglomérats viraux

Les purificateurs d'air intensifs de Trotec sont équipés de filtres HEPA de classe H14 qui retiennent plus de 99,995 % de toutes les particules flottantes fines d’un diamètre supérieur à 0,1 µm et n’en laissent donc passer que 0,005 %. En d'autres termes : de 100 000 particules, seules 5 d’entre elles passent à-travers le filtre HEPA H14. Grâce à ces propriétés de premier plan, ces filtres hautes performances sont également mis en œuvre pour la production d’air pur dans les salles d’opération ou dans d’autres secteurs aussi sensibles au plan de l’hygiène. Des conditions idéales donc pour maintenir libre de germes et de virus, surtout en période d’épidémie, l’air des salles d’attente et des locaux de thérapie.

Des souches virales connues comme le SRAS-CoV ou le MERS-CoV ont une taille de particules de 0,005 à 0,1 µm. Généralement liés à d’autres particules comme les postillons, les particules flottantes, etc., ils forment des conglomérats dont la taille varie entre 0,4 µm et 0,5 µm. Ces conglomérats sont aussi appelés germes et filtrés avec fiabilité par les filtres H14 de Trotec dans les purificateurs d’air.

Tous les filtres HEPA H14 de Trotec répondent aux exigences de qualité les plus élevées, obligatoires en particulier en cas de mise en œuvre pour le filtrage des bactéries et des virus :

  • chaque filtre est testé individuellement et reçoit un numéro de série propre
  • Le protocole de test (certificat) est joint en deux exemplaires à chaque filtre
  • L’original peut être classé avec les documents et la copie, au besoin, fixée au purificateur d’air
  • Les filtres hautes performances HEPA H14 sont testés selon les normes EN 1822 et EN 60335-2-69.

Conviennent également pour chaque purificateur d’air TAC avec filtre H13

Si vous utilisez déjà un purificateur d'air TAC, vous pouvez aussi y installer un filtre HEPA H14 de Trotec. Les filtres H14 sont disponibles en tant qu’accessoires, par exemple, pour les purificateurs d'air professionnels TAC 3000, TAC 5000 ou TAC 6500. Il vous suffit de remplacer le filtre H13 par un filtre HEPA H14 dans le compartiment à filtre pour particules flottantes.


Purificateur d’air haute performance TAC V+. Protection efficace contre aérosols et virus dans l’air

Dans cette vidéo produit, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur l’effet protecteur contre les virus, le fonctionnement et les avantages du purificateur d’air haute performance TAC V+ de Trotec. Selon l’état actuel des connaissances scientifiques, dans plus de 80 % des cas, le coronavirus se transmet via les aérosols dans l’air ambiant. Les aérosols chargés de virus sont générés en parlant, toussant ou éternuant et restent souvent très longtemps dans l’air ambiant. En inhalant les aérosols infectieux, les personnes présentes dans la pièce peuvent être infectées par des agents pathogènes. Trotec fournit la solution à ce problème : le purificateur d’air haute performance TAC V+ filtre l’air avec un taux d’efficacité de 99,995 %, ce qui correspond à la qualité de l’air dans les salles d’opération. L’air ambiant chargé en aérosols est dilué, poussé vers le sol, aspiré et filtré. Autour du purificateur d’air sont créées des zones d’air pur exemptes d’aérosols et de virus. Les virus piégés dans le filtre sont automatiquement éliminés par chaleur, de sorte que le filtre reste longtemps propre et hygiénique. En utilisant le purificateur d’air TAC V+ de Trotec, vous protégez vos employés et vos clients. Idéal par exemple pour les restaurants, salles de sport, hôtels, grands espaces de bureaux, cabinets médicaux, magasins, supermarchés... Afin que vous puissiez enfin à nouveau accueillir plus de personnes, de clients et de visiteurs sans risque d’infection dans les pièces fermées.

Un principe efficace de purification de l’air pour respirer un air pur

Invisibles à l’œil nu, les nuages d’aérosols chargés en virus se répandent sur plusieurs mètres dans la pièce et traversent les espaces intérieurs comme des nappes de brouillard, ainsi qu’il est représenté dans la vidéo temps réel : Le TAC V+ aspire au niveau du sol de grands volumes d’air potentiellement contaminé, extrait ensuite par filtrage pratiquement tous les virus et les particules flottantes en quelques minutes et restitue à la pièce un air propre et filtré aux virus. De ce fait, les nouveaux nuages d’aérosols apparaissant à hauteur des voies respiratoires sont immédiatement dilués dans des quantités d’air purifié tellement grandes que la charge en virus et ainsi le risque d’infection sont réduits de façon significative. De la même manière que la pièce, enfumée au début de la vidéo, se retrouve entièrement libérée après le traitement, le TAC V+ est capable de délivrer également votre local des nuages d’aérosols chargés en virus, des particules flottantes et des poussières fines.

Pourquoi les purificateurs d’air HEPA ordinaires du commerce ne suffisent généralement pas pour obtenir un air sans virus

Grande capacité de purification de l’air – Filtrage hautes performances – Décontamination du filtre – Régénération du filtre – Niveau sonore réduit pour de grands volumes d’air – Souplesse de mise en œuvre

Pensé jusqu’au moindre détail pour former un tout imbattable : Grâce à ces 6 « plus », le TAC V+ apporte – comme l’ont démontré plusieurs études scientifiques – une solution aussi attrayante sur le plan de l’efficacité que sur celui de la rentabilité pour la réduction du risque d’infection par les aérosols dans les espaces clos.


Une grande capacité de purification de l’air grâce à une pression élevée et à une géométrie des flux optimisée

Seul le TAC V+ a le « pouvoir de diluer »

La dilution rapide et efficace des nuages d’aérosols infectieux constitue le facteur le plus important pour la diminution du risque d’infection, et ce, à l’endroit même de leur apparition. Par exemple grâce à un « superspreader », si possible sans courant d’air et sans trop de bruit afin de déranger les activités le moins possible. À cette fin, de grandes quantités d’air purifié, une pression d’air élevée et une géométrie de flux optimale sont des éléments indispensables.

Voilà tout ce qu’apporte le TAC V+ : Un volume d’air purifié allant jusqu’à 1 600 m³/h, une géométrie des flux optimisée et plus qu’assez de pression d’air permettent d’établir en un temps très court, dans la pièce, un circulation d’air qui assure que l’ensemble de l’air ambiant contaminé soit efficacement filtré en l’espace de quelques minutes.

Ainsi que les études scientifiques l’ont prouvé, seuls des taux de renouvellement de l’air suffisamment élevés sont en mesure de minimiser le risque d’infection. Pour une lutte efficace contre les risques d’infection par les aérosols, il faut obligatoirement passer par des taux de renouvellement par heure (TRH) élevés (au moins 6) et ainsi par de grands volumes d’air purifié, et ce, malgré les promesses différentes de certains concurrents qui affirment que des TRH de deux ou trois sont suffisants.

Les études scientifiques montrent qu’il est indispensable, dans l’optique d’un filtrage efficace des virus, que le purificateur d’air utilisé puisse garantir un débit d’air suffisamment élevé pour le taux de renouvellement d’air requis, comme c’est le cas du TAC V+. Le taux de renouvellement d’air ne correspond pas ici à un remplacement complet de l’air mais à la part d’air pur exempt de virus qui est réintroduite par heure par rapport au volume de la pièce.

Un filtrage hautes performances grâce à une grande efficacité du filtre

Seul le TAC V+ est capable d’« exterminer vraiment »

Filtre HEPA H14 hautes performances résistant à la chaleur

Les filtres HEPA H14 hautes performances, tels qu’ils sont mis en œuvre dans le TAC V+, sont les seuls à pouvoir retenir même les petits aérosols porteurs de virus (0,1 - 0,2 µm) de l’air, à savoir à 99,995 %. Les filtres HEPA H14 ont ainsi une capacité de filtrage 10 fois supérieure à celle des filtres HEPA H13 et leurs 99,95 %, utilisés dans la plupart des purificateurs d’air.

99,995 % ou 99,95 %? La différence ne parait pas bien grande, mais ce sont justement les deux chiffres après la virgule qui représentent un monde entre les filtres HEPA H13 et H14 ! Les aérosols porteurs de virus sont extrêmement petits. Et les « filtres à virus » sont là pour « filtrer les virus ». Voilà pourquoi le TAC V+ filtre les aérosols hautement infectieux de l’air ambiant les plus petits, ceux que même les masques FFP2 et FFP3 ne filtrent pas – n’offrant ainsi pas de véritable protection. Seul le filtre HEPA H14 offre la sécurité maximum !

Elles émettent toutefois certaines réserves concernant le fait que la performance de filtration requise pour la vitesse de décroissance souhaitée ne peut être confirmée que lorsque le dimensionnement de la surface filtrante garantit une adéquation suffisante entre le débit d’air du purificateur et la vitesse d’écoulement à travers le filtre pour particules en suspension – ce à quoi aucun purificateur d’air ne peut prétendre, hormis le TAC V+.

Cependant, même une filtration HEPA H14 n’offre pas à elle seule une protection hygiénique intégrale ! En fin de compte, les virus n’ont pas disparu, ils sont simplement retenus dans le filtre, mais sont encore actifs et restent infectieux pendant une longue période. Au plus tard lorsque le filtre doit être remplacé, il existe un risque élevé pour la santé du personnel, des clients, des invités, des collaborateurs, etc. Voilà pourquoi un élément reste indispensable : La décontamination thermique du filtre ...

La décontamination thermique du filtre : 100 °C pour une sécurité à 100 %

Une technologie unique en son genre – et une exclusivité Trotec

Un filtre à particules en suspension H14, entièrement moulé et résistant à la température, pourvu de lamelles métalliques conductrices de la chaleur

Le TAC V+ et le TES 200 sont les seuls appareils dans lesquels le filtre à particules en suspension H14 à lamelles, entièrement moulé et résistant à la température, subit un traitement thermique régulier où il est porté à plus de 100 °C. Ce filtre a été développé explicitement dans ce but et pourvu de lamelles métalliques spéciales conductrices de la chaleur.

Cette technologie de décontamination thermique du filtre est une exclusivité Trotec et vous offre plusieurs avantages uniques. L’échauffement du filtre permet de dénaturer les protéines en grande partie responsables de l’infectiosité des virus retenus, ceux-ci sont pratiquement détruits. Aucun virus infectieux ne peut donc plus sortir du filtre pour se retrouver dans l’air ambiant, par exemple à l’occasion d’une manipulation incorrecte. De plus, toutes les bactéries, tous les germes et tous les autres micro-organismes sont tués.

Le personnel bénéficie ainsi d’une protection complète pendant le fonctionnement, même pendant le remplacement du filtre ! Une sorte d’« airbag anti-virus » pour plus de sécurité. Il est à sa place quand on en a besoin – et tant que rien ne se passe, on ne le remarque même pas.

Sans décontamination thermique du filtre, un purificateur d’air contribue rapidement à propager les virus, comme le confirme la recherche

Des études scientifiques soulignent l’absolue nécessité d’une décontamination thermique du filtre pour un filtrage efficace des virus. Le Prof. Dr. Christian Kähler, notamment, insiste dans son étude sur le caractère impératif de cette mesure : « Afin que le purificateur d’air ne contribue pas à propager les virus, il est nécessaire de chauffer tous les jours le filtre H14 à environ 100 °C pendant à peu près 30 minutes pour détruire les virus piégés à l’intérieur du filtre et prévenir la formation de biofilms ainsi que l’apparition de bactéries et de champignons sans utiliser d’additifs chimiques ni de rayons UV-C nocifs. »

La régénération thermique du filtre : la protection hygiénique même de l’intérieur

Un filtre sans humidité, sans moisissure et, de plus, avec une durée de vie bien plus longue

Décontamination et régénération thermiques du filtre

Les séparateurs d’aérosols comme les purificateurs d’air anti-virus fonctionnent là où de nombreuses personnes séjournent pendant de longues périodes et éjectent de grandes quantités d’aérosols. Qu’ils soient chargés en virus ou non, les aérosols sont constitués essentiellement de micro-gouttelettes, c’est-à-dire d’humidité. Les filtres H14 ordinaires sont bien capables d’« attraper » ces aérosols humides, mais cela leur vaut en même temps des problèmes supplémentaires. Car l’humidité à l’intérieur du filtre en favorise l’encrassement rapide. De ce fait, la résistance du filtre augmente, ce qui réduit continuellement la quantité d’air purifié produite et raccourcit sa durée de vie de manière significative. Les tests pratiques ont scientifiquement prouvé qu’une charge élevée en aérosols entraînait un encrassement rapide des filtres.

Sans compter qu’une humidité élevée permanente risque d’entraîner la formation de moisissures ou de biofilms. Au lieu d’éliminer un risque, on en crée ainsi éventuellement de nouveaux. À savoir : un débit en baisse, une durée de vie plus courte du filtre et du moisi sur celui-ci. Du fait de l’échauffement régulier du filtre à plus de 100 °C, ni l’humidité, ni l’encrassement rapide, ni les moisissures ne constituent un souci avec le TAC V+. En effet, durant le cycle de régénération thermique, l’humidité est entièrement éliminée, le filtre étant ainsi non seulement séché régulièrement, mais en plus régénéré grâce à la fonction d’auto-nettoyage.

Grâce à ce procédé novateur, la résistance du filtre demeure faible et le flux d’air pur reste élevé bien plus longtemps. Il en résulte une durée de vie considérablement accrue par rapport aux systèmes de filtration sans régénération ni décontamination thermiques. C’est également ce qui ressort des dernières études, lesquelles concluent après s’être penchées sur le TAC V+ et son filtre HEPA H14 avec fonction d’autonettoyage : « On peut s’attendre à ce que ce filtre puisse avoir une durée de vie de plusieurs années en fonction des conditions d’utilisation. »

Incroyable de discrétion

Le TAC V+ : une révolution de la purification d’air à pas feutrés

Capot insonorisant pour un fonctionnement silencieux

Les purificateurs d’air hautes performances doivent rendre de nouveau possible une utilisation des espaces intérieurs – et non la rendre plus difficile ! Pourtant, il est impossible de réduire le risque d’infection sans brasser de grandes quantités d’air purifié.

C’est pourquoi la séparation des aérosols et le filtrage des virus nécessitent des taux de renouvellement de l’air par heure (TRH) élevés : de 6 à 12, voire même de 20 dans le secteur médical. Avec des TRH plus bas, les nuages d’aérosols apparaissant de manière spontanée ne peuvent pas être dilués ou filtrés de façon sûre et rapide. C’est la raison pour laquelle, même dans les petits locaux de 45 m², des quantités d’air purifié de 700 m³/h à 1 500 m³/h (en fonction des exigences de sécurité) sont déjà nécessaires, ce qui implique un ventilateur d’une puissance en conséquence. Outre les performances de filtrage et une longue durée de vie, il est aussi souhaitable que le niveau de bruit soit acceptable malgré l’importance des volumes d’air brassés.

Le TAC V+ est le premier et jusqu’à présent le seul purificateur d’air sur le marché mondial à avoir été développé explicitement pour le filtrage des aérosols porteurs de virus dans les espaces intérieurs. C’est pourquoi l’accent à été mis, dès sa conception, sur une longue durée de vie du filtre ainsi que sur un niveau sonore réduit. Dans le cas de zones sensibles au plan du bruit, le TAC V+ peut être équipé en option d’un capot insonorisant, capable de diviser pratiquement par deux l’impression de bruit ressentie de manière subjective.

La protection anti-virale là où elle est requise

Le TAC V+ peut être mis en œuvre partout en toute mobilité et en toute souplesse

Grâce à sa construction unique en son genre, le TAC V+ peut être mis en œuvre sans la moindre installation, partout où sa présence est nécessaire. Flexibilité, mobilité, modularité : il est toujours possible de mettre à disposition autant de TAC V+ que le concept d’hygiène le requiert. D’une manière adaptée à la densité de personnes, au niveau de sécurité, au type d’intervention et à la taille des locaux. Disponible en option, l’adaptateur de tuyau permet de raccorder sans problème le TAC V+ aux systèmes d’aération existants.

Recommandé par les scientifiques : seuls des taux de renouvellement de l’air suffisamment élevés sont en mesure de minimiser le risque d’infection

Pour une lutte efficace contre les risques d’infection par les aérosols, il faut obligatoirement passer par des taux de renouvellement de l’air par heure (TRH) élevés (au moins 6) et ainsi par de grands volumes d’air purifié, et ce, malgré les promesses différentes de certains concurrents qui affirment que des TRH de deux ou trois suffisent.

Pour répondre à ces exigences, le purificateur d'air anti-virus ne doit pas seulement être en mesure de fournir des quantités suffisantes d’air purifié : il doit aussi pouvoir être placé aux endroits même où un risque potentiel existe.


Pensé jusqu’au moindre détail pour former un tout imbattable – les six « plus » du TAC V+ :

  1. Grande capacité d’air purifié : jusqu’à 1 600 m³/h d’air purifié filtré aux virus, pression importante pour une bonne circulation et TRH élevés
  2. Filtration hautes performances : filtre laminaire haute température H14 entièrement scellé « made in Germany » doté d’une surface filtrante adaptée au débit pour un air ambiant filtré, sans virus
  3. Décontamination thermique du filtre : 100 °C pour détruire 100 % des virus, bactéries et autres micro-organismes et empêcher que le purificateur d’air ne se transforme en propagateur de virus !
  1. Régénération thermique du filtre : 100 °C pour 100 % d’évaporation des aérosols ; auto-nettoyage du filtre, faible résistance du filtre, volumes constants et élevés d’air purifié, durée de vie extrêmement longue, pas de moisissure du filtre
  2. Émissions sonores : le purificateur d’air hautes performances le plus silencieux par rapport au débit d’air
  3. Souplesse de mise en œuvre : utilisable de façon mobile ou stationnaire, raccordement « plug & play » aux systèmes d’aération existants, extensibilité modulaire

Le TAC V+ est le seul purificateur d’air du marché dont l’efficacité virucide a été prouvée scientifiquement !

Les dernières études montrent que le purificateur d’air intensif TAC V+ réduit efficacement le risque d’infection par voie aérienne

Le TAC V+ est le seul purificateur d’air mobile au monde spécialement conçu pour le filtrage des virus et a été testé en conséquence dans le cadre de différentes études. Une étude dirigée par le Prof. Dr. Christian Kähler à l’Institut de mécanique des fluides et aérodynamique de l’Université de la Bundeswehr à Munich confirme que le TAC V+ permet de nettement diminuer la charge virale en aérosols et par conséquent de réduire le risque d’infection par voie aérienne dans les espaces intérieurs, même fenêtres fermées et sans installation de traitement de l’air adéquate.

Les études réalisées prouvent que le TAC V+ permet de réduire efficacement le risque d’infection indirecte au SARS-CoV-2 par les aérosols !

« Les résultats de mesure quantitatifs montrent que, grâce à son débit élevé et à ses filtres combinés de classe F7 + H14, le purificateur d’air TAC V+ de Trotec est en mesure de réduire les concentrations d’aérosols de moitié en 6 à 15 minutes en fonction du débit, et ce, même dans des pièces de 80 m². Pour les pièces de 20 m², 3 à 5 minutes suffisent, suivant le débit.

Les purificateurs d’air du type TAC V+ permettent donc de maintenir sans problème les concentrations d’aérosols à un faible niveau dans des pièces de petite et moyenne taille. … Les purificateurs d’air du type TAC V+ sont des appareils très intéressants pour maintenir une charge virale faible dans les salles de classe, les boutiques, les salles d’attente ou les salles de soins, par exemple, sans avoir à ouvrir régulièrement les fenêtres et perturber le confort des occupants. Contrairement à l’ouverture des fenêtres, ils contribuent véritablement à réduire la charge virale, ce qui n’est pas toujours le cas de l’aération naturelle.

Par rapport aux installations de traitement de l’air, qui fonctionnent sans ou avec seulement une petite quantité d’air frais, ils présentent par ailleurs l’avantage qu’ils éliminent réellement les virus et ne les dispersent pas dans tout le bâtiment via d’autres conduits. … Afin que le purificateur d’air ne contribue pas à propager les virus, il est nécessaire de chauffer tous les jours le filtre H14 à environ 100 °C pendant à peu près 30 minutes pour détruire les virus piégés à l’intérieur du filtre et prévenir la formation de biofilms ainsi que l’apparition de bactéries et de champignons sans utiliser d’additifs chimiques ni de rayons UV-C nocifs. »

Dans une interview avec le magazine d’information Der Spiegel, le Prof. Dr. Kähler a résumé les résultats des tests effectués avec le TAC V+ comme suit : « Si vous laissez tourner cet appareil en permanence, aucun individu ne peut produire une concentration d’aérosols suffisante dans la pièce pour qu’elle soit infectieuse ! »

Le TAC V+ de Trotec est le seul purificateur d’air mobile à être doté d’un filtre laminaire haute température pour particules en suspension H14 spécial à décontamination thermique, au cours de laquelle le filtre HEPA H14 est soumis à intervalles réguliers à un traitement thermique et chauffé à plus de 100 °C, ce qui détruit pratiquement tous les virus et est de ce fait reconnu par la communauté scientifique comme étant absolument indispensable pour une purification de l’air efficace contre les virus. Seule la combinaison système de filtration efficace F7 + H14, débit d’air parfaitement adapté et technique exclusive de décontamination thermique du filtre garantit une bonne protection contre une infection !

Purification de l'air aux effets scientifiquement prouvés

Le développement et la fabrication de solutions techniques pour la filtration et la purification de l'air est l'une de nos compétences clés. Le purificateur d'air haute performance Trotec TAC V+ est le premier purificateur d'air mobile au monde avec lequel les concentrations d'aérosols dangereuses dans l'air ambiant peuvent être réduites à un niveau inoffensif en quelques minutes. Confirmé par deux études de l'Université de la Bundeswehr à Munich, dirigées par le professeur Dr. Christian Kähler.

Étude: Les purificateurs d'air ambiants mobiles peuvent-ils réduire efficacement un risque indirect d'infection par le SRAS-CoV-2 par les aérosols?

Étude: leçons scolaires pendant la pandémie de SRAS-CoV-2 - quel concept est sûr, réalisable et écologiquement justifiable?

Nous serions heureux de vous soutenir avec nos nombreuses années d'expertise dans l'élaboration d'une stratégie efficace de prévention des corona.

Les solutions Trotec vous permettent non seulement de générer de l’air propre et pur, mais également de rendre visible la qualité de l’air ambiant.

Un triple indicateur pour un air ambiant sain : nos appareils de mesure de la qualité de l’air BQ vous affichent toutes les valeurs importantes

Appareil de mesure des particules BQ30 pour la surveillance de la qualité de l’air

Utilisable à poste fixe, le moniteur de la qualité de l’air BQ30 a sa place sur le bureau de chaque professeur et dans chaque bureau-paysage, car cette station de mesure environnementale vous montre d’un seul coup d’œil les valeurs les plus importantes pour un air ambiant sain : outre le taux actuel de CO2 et les données climatiques, la pollution aux poussières fines vous est également affichée, pour les tailles de particules PM2.5 et PM10.

Le taux de CO2 est un indicateur important pour la détermination des mesures d’aération nécessaires et les particules détectées incluent même les pollens : bien utile pour la surveillance de la qualité de l’air à l’intention des personnes allergiques !

Parmi les particules de taille PM2.5, on compte en particulier les aérosols critiques qui peuvent être chargés en virus et flotter longtemps dans l’air. Grâce au BQ30, vous êtes donc pratiquement en mesure de surveiller le taux actuel d’aérosols dans votre pièce. De plus, des valeurs de seuil individuelles peuvent être définies pour tous les paramètres, l’appareil affichant une alarme dès qu’une de ces valeurs est franchie.

Utilisable de manière mobile, l’appareil de mesure des particules BQ20 est plutôt adapté aux interventions de contrôle, afin par exemple de constater la charge en aérosols dans l’air de différentes pièces.

Appareil mobile de mesure des particules BQ20

Outre les deux appareils de mesure des particules BQ20 et BQ30 présentés ici, vous trouverez au sein de la gamme Trotec d’autres compteurs de particules professionnels, tels que le PC200 ou le PC220, qui, en plus du contrôle de la qualité de l’air, peuvent aussi être utilisés par exemple pour le test des installations de filtrage.

Acheter

Chargement...
  • Un air ambiant sans germes dans les restaurants et les cantines

    Les restaurateurs ont été les premiers touchés par les mesures de fermeture dues au Corona qui les ont confrontés à un tournant existentiel. Les réserves fondent, le temps presse et l’espoir lié aux décisions successives de réouverture est étroitement associé au besoin d’un concept d’hygiène efficace pour la protection du personnel et des clients. Un élément important pour une hygiène efficace...

    Plus d'informations
  • Un air ambiant sans germes dans les salles d’attente et les cabinets médicaux

    Lorsque vous allez chez votre médecin pendant une épidémie de grippe, de gastro-entérite ou d’une autre maladie infectieuse comparable, vous devez en général partager la salle d’attente avec des voisins qui mouchent, qui toussent et/ou qui ont de la fièvre. Même une consultation chez le dentiste ou l’ophtalmologiste n’est pas dénuée de risque si une bonne partie de la population, par exemple, est...

    Plus d'informations
  • Un air ambiant sans bactéries ni virus dans les crèches

    Les maladies infectieuses sont loin d’être rares dans la garde d’enfants et les institutions similaires. Aux maladies infantiles bien connues comme les oreillons, la rougeole, la rubéole, la varicelle, la coqueluche et l'érythème infectieux viennent souvent s’ajouter les diarrhées et les infections des voies respiratoires supérieures. Avec le coronavirus SRAS CoV-2, c’est une maladie infectieuses...

    Plus d'informations
  • Un air ambiant sans bactéries ni virus dans les écoles

    Pour un redémarage durable du fonctionnement normal des écoles, un concept d’hygiène garantissant un air exempt de virus dans les salles de classe est indispensable. Face au coronavirus SRAS CoV-2, le corps enseignant, le personnel de nettoyage et les directeurs/trices d’écoles se trouvent devant un immense défi. Car même les désinfections régulières ne protègent pas de ce virus qui se propage...

    Plus d'informations
  • Un air filtré aux virus dans les hôtels et les centres de congrès

    L’hôtellerie et la restauration sont touchées d’une manière particulièrement sévère par les effets encore sensibles du coronavirus. Presque tous les hôtels ont dû fermer en premier lieu et ce sont sans doute eux qui auront le plus longtemps à souffrir des suites de la pandémie mondiale. Tant que la peur d’une infection avec le coronavirus sera plus grande que le confort attendu de l’hôtel, de...

    Plus d'informations
  • Un air ambiant sans virus grâce au filtrage H14 dans les bureaux et les espaces publics

    Les bureaux paysagers, les musées, les institutions et les administrations publiques ont un problème en commun : partout où la fréquentation du public est élevée, il y a un risque que des particules flottantes, des allergènes, des spores, des bactéries et des virus se répandent à travers l’air ambiant. Que ce soit pour prolonger une carte d’identité à la mairie, immatriculer une voiture à la...

    Plus d'informations
  • Un air libéré des virus dans les clubs et les discothèques

    Nombreux sont les clubs et les discothèques qui sont confrontés aux suites de la crise sanitaire. Alors que les restaurants et les magasins ont déjà ré-ouvert, la décision concernant les clubs et les discothèques est en attente – en particulier parce que ceux-ci sont souvent considérés comme des « hotspots » à virus potentiels. C’est précisément cet aspect qui requiert des concepts hygiéniques...

    Plus d'informations
  • Purificateur d’air avec filtrage H14 pour les centres de fitness et les salles de thérapie

    Les exploitants de centres de fitness, les kinésithérapeutes et les physiothérapeutes ne connaissent que trop bien le problème : il y a des moments dans l’année où l’air de la salle d’entraînement ou de thérapie est proprement étouffant – malgré le système d’aération. En plus, l’air respirable est pollué par des particules flottantes, comme les poussières, les oxydes d’azote ou les formaldéhydes,...

    Plus d'informations
  • Un air ambiant libéré des virus dans les supermarchés, les grandes surfaces de bricolage et les magasins

    De nouvelles maladies infectieuses comme l’influenza A/H5N1 (grippe aviaire) ou la COVID-19 (coronavirus) ne cessent de se répandre dans le monde entier à intervalles irréguliers, entraînant parfois des interventions drastiques dans différents secteurs de la vie publique. Alors que de nombreux détaillants « non-essentiels » sont obligés de fermer en période de pandémie afin d’empêcher la diffusion...

    Plus d'informations
  • Un air libéré des virus dans les centres de logistique et les zones de production

    Les flambées actuelles de covid 19 dans certains centres de tri du courrier ou des colis ainsi que des entreprises de traitement démontrent de manière impressionnante à quelle vitesse les processus de production ou de logistique peuvent être radicalement interrompus lorsqu’un unique membre du personnel infecté séjourne dans les locaux et qu’aucune mesure n’est prise pour contrecarrer la...

    Plus d'informations
  • Un air libéré des virus dans l’industrie de la viande

    Les flambées actuelles de covid 19 dans certains abattoirs et ateliers de traitement de la viande nous démontrent de manière impressionnante à quelle vitesse les processus de production, voire des entreprises complètes peuvent être obligés de s’arrêter lorsqu’un unique membre du personnel infecté séjourne dans les locaux et qu’aucune mesure n’est prise pour contrecarrer la contamination par voie...

    Plus d'informations
  • Chantiers sans poussière grâce à l’utilisation de purificateurs d'air

    Les chantiers sont très poussiéreux. Particulièrement lors de travaux de burinage, de ponçage, de découpe et de fraisage et lors du retrait d’un vieux plâtre et de carrelage. La plupart du temps, les artisans travaillent avec des masques de protection respiratoire et doivent beaucoup nettoyer. L’utilisation de purificateurs d’air est beaucoup plus efficace et plus saine, car ils aspirent la...

    Plus d'informations
  • Nettoyage d’installations de ventilation et de climatisation

    Un air ambiant pur n’est pas seulement prescrit sur le poste de travail et dans les bâtiments publics, il contribue également au bien-être quotidien. Le nettoyage régulier d’installations de ventilation et de climatisation assure la propreté de l’air. Les prestataires de services disposent enfin du purificateur d’air adapté équipé d’un filtre HEPA, afin que les particules en suspension soient...

    Plus d'informations